Les personnalités de Saint-Martory

Personnages célèbres

Vigilance :  Vigilantius en latin est un prêtre chrétien né vers 370 dans notre ville de Calagorris, il écrivit vers 403 un traité où il critiqua certaines pratiques de l’église, parmi lesquelles le culte des reliques des saints , les miracles qui avaient lieu sur leurs tombeaux, les jeûnes et les aumônes, le célibat des clercs et des moines…

Ce traité nous est connu par la violente contradiction qu’apporta St Jérôme dans son « CONTRE VIGILANCE ». L’autorité de St Jérôme fit que Vigilance finit par être considéré comme hérétique , toutefois sa pensée continua d’avoir une influence tout au long du siècle.

Dans une très vieille étude faite par le Chanoine de St Gaudens M. Abbadie Nouveau Catalogue Cronologique des Evêques du Comminges 1754  Un autre exemplaire manuscrit connu pourrait dater de la fin 17 ème., qui situait déjà l’antique Calagorgis au lieu occupé par notre cité.

Il y situait en même temps Vigilance qui exerçait la profession de tavernier; en outre St Jérôme fait mention des femmes -tisserands de Calagorgis; or, dit Abbadie, le métier de tisserand a été toujours fort commun aux femmes et aux hommes de St Martory.

L'empire PUGIBET

Ernest PUGIBET est né à St Martory le 12 mai 1853 et décédé à Paris en mars 1915. Il  était le fils d’un instituteur du village.

Il fut un homme d’affaires, et grand  industriel au Mexique. Fondateur de la fabrique

  • de cigares et cigarettes « el buen tono ».
  • De la « textilera San Ildefonso ».

Il exploitait les « forces hydrauliques San Ildefonso SA » qui éclairaient une partie de Mexico City.

Il possédait également la Moctezuma Brewery Orizaba, la société nationale de dynamite et d’explosifs, une radio, fondateur de la Société Financière pour l’industrie, il était membre du conseil d’administration de Banco Nacional de Mexico.

Une rue du centre historique de Mexico city porte son nom. Un marché couvert  « Mercado de San Juan Ernesto Pugibet » ainsi que son buste dans le square du même nom. Il a fait construire près de son usine l’ensemble résidentiel « la colonia Juarez » et celui de « la Mascota ».

Son fils Jean a été le premier importateur de la race charolaise en Amérique du nord.

Famille d'Hautpoul

Stanislas Louis Luc d’Hautpoul né en 1814, rentier, marié à Léontine Julie Gabrielle Anne Marie Duran.

Leur fille Pauline Mélanie Angelle d’Hautpoul née le 22 Août 1849 décédée en 1908 mariée en 1871 à Marie Louis Gaston de Capèle 1844-1893.

De cette famille Joseph Ange dit le général d’Hautpoul  1754-1807.

Pierre Raymond d’Hautpoul. L’un des 18 Barons du Languedoc. Siège de Toulouse 1098, croisade avec le Comte de Toulouse, il mourut à Antioche avec ses 500 chevaliers et 7000 sarrazins. Les armes d’Hautpoul sont « D’or à deux fasces de gueules accompagnées de six coqs de sable becqués et crêtés de gueules, posés trois, deux, et un ».

Famille CASTERET

Norbert Casteret est né à Saint-Martory le 19 août 1897 et décédé à Toulouse le 20 juillet 1987.

Il était à la fois  spéléologue, pyrénéiste, archéologue et écrivain de renom.

Tout jeune il s’exerce à l’escalade dans les rochers de « l’escalère ».

Au cours de la 1ère guerre mondiale, il est engagé volontaire (il ment sur son âge) en 1915 au 57ème d’artillerie. De cette guerre il conservera le casque qu’il utilisera pour ses futures expéditions spéléologiques.

En 1922 il découvre dans la grotte de Montespan des reliefs d’argile (chevaux) et un ours acéphale avec un vrai crane d’ours posé à ses pieds. Ceci représente un statuaire parmi les plus vieux du monde (paléolithique supérieur).

En 1931 il découvre la véritable source de la Garonne au « Trou du Toro ».

En tant qu’écrivain, il a écrit une quarantaine d’ouvrages dont un roman d’aventures se déroulant à Saint-Martory « La terre ardente ».

Commandeur de la Légion d’honneur.

Commandeur de l’ordre national du Mérite.

Commandeur de l’ordre  du Mérite sportif.

Commandeur de l’ordre de Palmes académiques.

Commandeur du mérite civique.

Raoul CAMAS, Préhistorien  sans grade, bénévole et passionné dont les autorités compétentes aimaient s’entourer, tant sa connaissance du sujet était grande.

Ces spécialistes avaient pourtant comme noms Abbé Breuil, Louis Méroc, professeur Vallois, le Comte de St Perrier ….

En 1949, il a fait la découverte de sa vie : la mandibule de Montmaurin, trouvée dans la grotte de la Niche sur le site de Coupe-Gorge (gorge de la Seygouade ). Cette mâchoire  humaine fut un temps le plus vieux reste d’hominidé découvert en France.

Cette mandibule est plutôt datée de la période du Riss final soit environ 130 000 ans avant le présent. Elle est conservée au Musée de l’Homme à Paris.

Joseph Alexis François CAZENEUVE né le 19 mars 1827 à Saint-Martory décédé en 1875.

Entré en 1863, à la Société Centrale des Architectes Français, élève de Blouet à l’école des Beaux-Arts, promotion de 1850.

Inspecteur du château de Fontainebleau avec l’architecte Paccard, et inspecteur des bâtiments de la couronne.

De Peyre colonel sous Louis XIV.

Vicomte Marie Marcel de Marin colonel de cavalerie sous la restauration.

Jean Barthélémy DUBOURG : chirurgien des armées de la république. Docteur en médecine a ecrit, en 1805, une these sur « la commotion du cerveau « .

François, Albert, Jules, Marie  BABOULET  né en 1914 et décédé en  2010.

La famille BABOULET est originaire de Saint Martory, et leur maison est éponyme. Il est le fils de Louis BABOULET inspecteur général des PTT.

Professeur à l’école des Beaux-Arts. Peintre titulaire de la marine. Vice-président de la Maison des Artistes. Œuvres : collections particulières et musées, achats de l’ état, de la ville de Paris …

A gauche de la vue, Maison Baboulet XVIIIème

Louis Antoine AVERADERE né le 31 juillet 1849 à St Martory, fils de Jean Marie AVERADERE et de Marie Josephe LIBES.

Engagé volontaire le 18 octobre 1866, il devient sous-lieutenant le 21 juillet 1873, lieutenant le 26 juin 1880, capitaine le 28 octobre 1885, chef de bataillon le 4 mai 1894, lieutenant colonel le 30 décembre 1901 et colonel du 124 ème régiment de ligne à LAVAL le 24 juin 1906.

Il est inhumé le 6 octobre 1909 à MEUDON BELLEVUE prés de PARIS.

Louis Antoine AVERADERE était chevalier de la légion d’honneur.

Famille BALARESQUE

Il faut ajouter un fils d’une famille de Saint-Martory les « BALARESQUE ».

Jean BALASRESQUE  marchand et 1er consul 1682-1743.

Pierre BALASRESQUE négociant 1713-1793.

Joseph Simon BALARESQUE 1762-1837 négociant et père de…

Oscar BALARESQUE négociant et Adjoint au Maire de Bordeaux 1798-1877.

Henri Joseph Vincent LATOUR né en 1751 et décédé en 1826.

Général français de la révolution et de l’empire.

Il est fait général de brigade en 1794, en mars 1799 il commande les recrues du dépôt de Foix et est blessé lors des émeutes de Saint-Martory le 15 août 1799.

Vivre à Saint-Martory